This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn more

Impact des Nouvelles technologies sur l’emploi

x

Impact des Nouvelles technologies sur l’emploi

Les Nouvelles technologies ne seront pas créatrices, mais destructrices d’emplois. L’impression 3D, la robotisation et l’algorithmisassions de notre économie, couplées à l’émergence des intelligences artificielles et les ordinateurs quantiques feront disparaitre près de la moitié des emplois existants. Le pari qui consisterait à espérer l’invention et la création de métiers qui n’existent pas aujourd’hui semble irréaliste : les emplois détruits ne seront pas remplacés dans leur majorité, et il faut donc dès aujourd’hui commencer à imaginer de nouvelles règles sociales pour intégrer et financer une inemployabilité de masse, Guillaume Finck, Président, Excellent Triangle Company.

You can view this video and the full video archive on the Dukascopy TV page:

Watch Dukascopy TV in your language:
Смотрите Dukascopy TV на вашем языке:
用您的语言观看杜高斯贝电视:
Miren Dukascopy TV en su idioma:
Schauen Sie Dukascopy TV in Ihrer Sprache:
Veja a TV Dukascopy na sua língua:
x

L'impact des nouvelles technologies sur le monde de demain | Simon Richir | TEDxArtsEtMétiersAngers

Nous entrons dans une nouvelle ère : l’homme va se téléporter virtuellement en tout point de la planète et vivre d’incroyables nouvelles expériences. Au centre de cette mutation, une technologie : la Réalité Virtuelle. Simon Richir excelle dans les domaines de l’innovation technologique, et des nouveaux usages des nouvelles technologies comme la Réalité Virtuelle, la Réalité Augmentée ou les objets connectés. C'est ce dont il est venu nous parler.

Inventeur dans l’âme, Simon Richir a créé Laval Virtual, fondé un laboratoire de recherche, conçu l’Institut Laval Arts et Métiers et enfanté des formations consacrées à la Réalité Virtuelle. Il fut classé dans les « 100 du Numérique » par l’Usine Nouvelle en avril 2012 et dans les « 100 Gadz’Arts qui font l’industrie » par Arts & Métiers Magazine en avril 2016, Simon Richir est Professeur aux Arts et Métiers ParisTech. Co-fondateur et Directeur Scientifique de Laval Virtual, il dirige l’Institut Laval Arts et Métiers, l’équipe de recherche « Présence & innovation » du LAMPA, le Master « Management des Technologies Interactives 3D » à Laval et l'expertise de 3ème année Managinov à Angers.

This talk was given at a TEDx event using the TED conference format but independently organized by a local community. Learn more at
x

La technologie est-elle vraiment l'ennemi de l'emploi ?

Alors qu'Uber vient de lancer une phase de test grandeur nature pour ses voitures autonomes, la question de la nocivité de la technologie pour les emplois se pose à nouveau. Une étude de l'OCDE explique qu'en France, 9% d'entre eux seront à terme remplacés par des robots, des machines ou une intelligence artificielle. Un chiffre qui monte à 40% pour les emplois les moins qualifiés. Mais l'histoire prouve que la technologie a également permis de dynamiser certains secteurs d'activité.
x

L'impact des nouvelles technologies sur le management [Vincent Mangematin]

Xerfi Canal a reçu Vincent Mangematin, Dean & Chief Academic Officer à KEDGE, pour parler du management des nouvelles technologies.
Une interview menée par Adrien de Tricornot.
x

L'impact des nouvelles technologies sur le monde du travail

???? Le travail, c'est fini ! La robotisation : le risque du chômage technologique !

L'innovation technologique, ennemie de l'emploi ? Allons-nous perdre nos emplois à cause de la robotisation et la digitalisation de l'économie ?

L'Angle éco se penche sur le travail, une occupation... en voie de disparition !

Les caissières de supermarché sont remplacées par des bornes automatiques, les secrétaires disparaissent des bureaux (104 000 postes supprimés en dix ans), les nouveaux métros et bus n’ont plus de chauffeur… Désormais, tous les métiers sont concernés. Après les cols bleus, c’est au tour des cols blancs. Robots dotés d’intelligence artificielle, logiciels aux capacités de calcul presque illimitées : la numérisation bouleverse tous nos métiers.

Des millions d'emplois vont être supprimés

Alors que la productivité à l’heure travaillée explose en France, (+759,3% en soixante-cinq ans !), experts et économistes sont formels : dans les années qui viennent, 40% des professions d’aujourd’hui auront disparu. Des millions d’emplois vont être supprimés, en France et dans le monde. Mais de nouveaux métiers restent à inventer… et des salariés à former !

Faut-il s’en inquiéter ? Faut-il s’en réjouir ? Car avec le travail, c’est une forme de souffrance ou d’aliénation qui disparaît. En ce début d’année électorale cruciale, L’Angle éco se penche sur ce travail qui préoccupe tant les Français, et explique pourquoi, peu à peu, il disparaît !

Au sommaire de ce numéro inédit :

Au secours ! Mon métier disparaît

Téléconseillers, photographes de quartier, secrétaires, assistants juridiques… Autant de professions en voie de disparition. Qu’en pensent les salariés concernés ? Comment Pascal le photographe est-il ainsi devenu… chocolatier ? Et ces jeunes étudiantes en BTS, croient-elles encore en l’avenir de leur métier de secrétaire ? Qui sont les prochains sur la liste des condamnés à disparaître ?

Productivité : la course sans fin

Depuis cent vingt ans, les usines Michelin produisent plus de pneus avec toujours moins d’ouvriers. A l’image de l’économie française, où la productivité a explosé (+759% depuis l’après-guerre) ! Aujourd’hui, chez Michelin, à Roanne ou Clermont-Ferrand, des machines fabriquent des pneus haut de gamme avec moins d’ouvriers, mais davantage de superviseurs et d’informaticiens. Les hommes vont-ils disparaître des usines ? Ou au contraire s’affranchir enfin du travail pénible ?

Productivité : halte à la casse

Cette productivité sans limite se paie au prix fort ! Le corps casse : coudes, épaules, mains, les troubles musculo-squelettiques sont de plus en plus nombreux. Et les esprits craquent aussi : burn-out, dépression, la médecine du travail est submergée par des salariés qui ne supportent plus leur boulot…

San Francisco, le travail en miettes

Et si la Californie préfigurait l’avenir du travail ? Finis les salariés, les contrats de travail, les paies régulières ! Dans cet Etat de l’Ouest américain, plus d’un tiers des travailleurs sont désormais indépendants. Chez Upwork, le site web aux 12 millions de freelancers, les hôtesses d’accueil sont virtuelles et les vendeurs sonnent le gong chaque fois qu’une grande société externalise ses services sur la plateforme. Avec Otto, une start-up achetée par Uber à l’été 2016, ce sont les camions sans chauffeur que l’on met au point. Et à la Samaschool, on apprend aux chômeurs à vendre leurs talents sur internet pour décrocher des petits jobs. Rencontre avec l’Américain Robert Reich, convaincu que le travail est en passe de disparaître et qu’il va falloir très vite instaurer un revenu universel.

Pays-Bas : travailler moins pour vivre plus

Et si la solution à cette disparition programmée du travail, c’était simplement… de le partager ? Aux Pays-Bas, un actif sur deux a choisi de travailler à temps partiel. Un droit que les employeurs ne peuvent refuser : à eux de s’adapter à ces salariés qui veulent passer plus de temps en famille. Et surprise : ceux qui travaillent moins travaillent… mieux ! Les entreprises y gagnent en productivité et en efficacité !

L’Angle éco est aussi allé à la rencontre d’économistes et de chefs d’entreprise stupéfiés par cette disparition du travail et le silence qui l’entoure en France, mais tous désireux de trouver des solutions.
- Jean-Dominique Senard, PDG de Michelin, qui croit au retour des usines en France grâce à la numérisation.
- Bernard Thibault, ancien secrétaire général de la CGT et membre de l’Organisation internationale du travail, qui s’alarme du silence des politiques français sur le sujet.
- Robert Reich, ancien secrétaire au Travail de Bill Clinton et théoricien de cette révolution numérique qui peut selon lui faire vaciller nos démocraties.

Le travail, c’est fini !, une émission en partenariat avec RTL, diffusée en avant-première sur le site web de franceinfo depuis le 21 octobre et sur l’antenne sur France 2 jeudi 27 octobre à 23 heures.

Les prévisions de Keynes :

M.-C. Carrère-Gée - L’impact du numérique sur l’emploi, les métiers et les compétences - Interview

Interview de Marie-Claire Carrère-Gée, présidente du Conseil d'orientation pour l'emploi, par Hugues de Jouvenel.

L’apparition de nouvelles technologies, en dépit des espoirs qu’elles suscitaient, a toujours inspiré des craintes. Celles-ci resurgissent aujourd’hui avec vigueur en raison de l’ampleur et de la nature particulières de la vague technologique en cours, de la vitesse présumée de sa diffusion et de ses impacts dans tous les domaines de notre existence.
L’inquiétude est particulièrement grande concernant l’impact du numérique sur l’emploi, d’autant que diverses études menées aux États-Unis et en Europe ont révélé qu’entre 9 % et 47 % des emplois actuels pourraient disparaître. Quel crédit peut-on accorder à ces prévisions ? Que sait-on réellement de l’impact des nouvelles technologies sur l’emploi, les métiers et les compétences ?
Le Conseil d’orientation pour l’emploi (COE) a engagé un travail important sur « Automatisation, numérisation et emploi » qui a déjà donné lieu à la publication de deux rapports : le premier sur « Les impacts sur le volume, la structure et la localisation de l’emploi » ; le deuxième sur « L’impact sur les compétences ».
Ces travaux ont été au cœur de la table ronde de Futuribles International, « L’impact du numérique sur l’emploi, les métiers et les compétences », introduite par Marie-Claire Carrère-Gée, présidente du COE le 4 décembre 2017.

10 - L’impact du numérique sur l’emploi

Une session organisée avec France Stratégie au Printemps de l'économie, le 21 mars 2018.

Le poids réel des activités numériques dans le PIB et l’emploi s’accroît depuis deux décennies. Des craintes s’expriment sur le devenir de l’emploi depuis la sortie d’études américaines qui ont beaucoup fait couler d’encre, et pour cause ! Elles annoncent que 47% des emplois existants seraient menacés à terme par la numérisation et la robotisation de l’économie. Les études plus récentes de l’OCDE, de France Stratégie sont nettement moins pessimistes. Comment expliquer ces différences de prévisions ? Quelle est la pertinence des indicateurs utilisés ?
Outre la problématique de la qualité des indicateurs, les débats actuels réactualisent des débats anciens sur la substitution du capital au travail. Si jusqu’à présent les deux premières révolutions industrielles ont joué sur la qualité des emplois, elles en ont quantitativement créés plus qu’elles n’en ont détruit. La 3è révolution industrielle sera-t-elle de même nature ?

Avec :
Marie-Claire Carrère Gée, Présidente du Conseil d'orientation pour l'emploi
Gilles de Margerie, Commissaire général de France Stratégie
Michael Orand, administrateur de l’Insee, DARES - Ministère de l'emploi
Gérard Valenduc, Chercheur associé à l'Institut syndical européen (ETUI) et à la Chaire Travail-Université (UCL)
Modérateur : Isabelle Moreau, Directrice de la rédaction, pôle social, AEF (Agence Education, Emploi, Formation)

L'IMPACT DES TECHNOLOGIES SUR L'HOMME [FINAL VERSION]

Bonjour à tous, voici la version finale de la vidéo sur les impacts des technologies sur l'Homme. Cette vidéo à été réalisé dans le cadre d'un devoir d'investigation de 18 semaines qui devait porter sur un sujet au choix.
Un grand merci pour tous ceux qui ont participé ou qui ont soutenu le projet !

L’impact des technologies émergentes sur nos milieux de travail | Conseil des compétences futures

En raison de l’avènement de la technologie, de l’automatisation de nombreux emplois et de la mondialisation, nous semblons vivre une période de rapides changements qui nous pousse à repenser la nature du travail dans son ensemble. Si nous voulons une société saine pour les prochaines décennies, il nous faut composer avec les immenses transitions qui se produisent dans le monde du travail.

Notre façon de travailler sur la ferme nécessitait énormément de travail manuel et l’équipement vieillissait et brisait. On a pu construire cette installation, qui constitue une très grande avancée technologique comparativement à nos méthodes traditionnelles. Désormais, nous pouvons consacrer moins de temps au travail manuel et faire d’autres tâches, ce qui nous rend plus efficaces. C’est également une façon plus humaine de recueillir le lait.

Sensequake rend les villes plus sécuritaires et intelligentes par la combinaison des capteurs, de l’intelligence artificielle et de l’analyse de données. Ainsi, nous pouvons déterminer la solidité d’une structure et déterminer les risques inhérents et la vulnérabilité aux phénomènes naturels.

De plus en plus, chaque milieu de travail va avoir besoin des nouvelles technologies qui émergent, aujourd’hui et demain, et avoir des connaissances dans ces nouvelles technologies va être crucial dans chaque domaine.

L’acquisition de compétences est primordiale en ce moment. Quelles compétences inculquons-nous aux jeunes d’aujourd’hui pour entretenir ces installations, ces robots? Où peuvent-ils suivre cet apprentissage expérientiel?

Fort heureusement, l’industrie laitière est en expansion, mais si nous devions nous limiter à nos vieilles installations, nous ne pourrions pas croître. Cela représenterait énormément de travail, nous trairions moins de vaches et je serais l’un des derniers producteurs laitiers.

Je crois que le Canada a une chance unique de réussir, grâce à sa position dans le monde, à sa population qualifiée et à la qualité de son système d’éducation.

Cette occasion offerte par le Conseil et le Centre des Compétences futures nous permet de réfléchir ensemble à la manière d’optimiser nos ressources et de ne pas prendre de retard.
x

[SÉANCE #2] : CROISSANCE, CHANGEMENT TECHNOLOGIQUE ET EMPLOI

Révolutions industrielles, numériques, intelligence artificielle, baisse tendancielle du taux de profit, innovation et destruction créatrice Schumpeter(r)ienne, grand soir prolétaire, croissance séculaire, baisse du temps de travail ! Quid de nos sociétés post-modernes ?! L'Université Insoumise, c'est tout ça #EnMêmeTemps !

**********************************************************************
Abonnez-vous :
Suivez-nous sur Twitter :
Rejoignez-nous :

**********************************************************************

RENDEZ-VOUS CHAQUE MERCREDI POUR UN NOUVEL ÉPISODE !

**********************************************************************

Le travail survivra t il aux nouvelles technologies ? Les voix de l'économie: Où va le travail ?

Où va le travail? 1er débat : Le travail survivra-t-il aux nouvelles technologies ?

16 représentantes et représentants d’institutions de réflexion, d’organisations citoyennes et de think tanks ont lancé en 2015, l’opération totalement inédite de se rencontrer régulièrement et de débattre, acceptant et assumant leur désaccord, autour de questions qu’ils jugent primordiale dans la perspective de l’élection présidentielle de 2017 bien sûr mais aussi au-delà.

Emmanuelle Barbara pour GenerationLibre
Vincent Charlet pour la Fabrique de l’Industrie
Erell Thevenon-Poullennec pour l’Institut de l’Entreprise
Marc Deluzet pour la Fondation Jean-Jaurès
Gilles de Margerie pour Les Gracques

Olivier Passet, Xerfi CanalLa « grande peur » des nouvelles technologies sur l'emploi

Voir la vidéo sur le site Xerfi Canal :

Xerfi Canal présente l'analyse d'Olivier Passet, directeur des synthèses économiques de Xerfi

La technologie serait-elle redevenue l'ennemie de l'emploi. Faudrait-il la craindre voire en ralentir ses effets ? Ce n'est pas ce que disent les économistes en général pour qui la croissance prend sa source dans le progrès technique. Pour qui, croissance, emploi, et productivité forment un ménage à trois harmonieux à long terme.

Nous entrons néanmoins dans une nouvelle ère de robotisation, d'automatisation, d'impression de la matière d'une ampleur exceptionnelle. Deux économistes, Benedict Frey et Michael Osborne viennent récemment de nous mettre en alerte. La révolution technologique, qui se déploie aujourd'hui, appartient bien à ces grands chambardements de l'histoire. Passant au crible 702 métiers, ils considèrent que 47% des actifs américains sont susceptibles d'être remplacés à terme par des machines intelligentes. De quoi faire trembler. Faut-il renoncer à ces technologies pour autant ? [...]

Olivier Passet, La « grande peur » des nouvelles technologies sur l'emploi, une vidéo Xerfi Canal

M.-C. Carrère-Gée - L’impact du numérique sur l’emploi, les métiers et les compétences - Podcast

L’apparition de nouvelles technologies, en dépit des espoirs qu’elles suscitaient, a toujours inspiré des craintes. Celles-ci resurgissent aujourd’hui avec vigueur en raison de l’ampleur et de la nature particulières de la vague technologique en cours, de la vitesse présumée de sa diffusion et de ses impacts dans tous les domaines de notre existence.
L’inquiétude est particulièrement grande concernant l’impact du numérique sur l’emploi, d’autant que diverses études menées aux États-Unis et en Europe ont révélé qu’entre 9 % et 47 % des emplois actuels pourraient disparaître. Quel crédit peut-on accorder à ces prévisions ? Que sait-on réellement de l’impact des nouvelles technologies sur l’emploi, les métiers et les compétences ?
Le Conseil d’orientation pour l’emploi (COE) a engagé un travail important sur « Automatisation, numérisation et emploi » qui a déjà donné lieu à la publication de deux rapports : le premier sur « Les impacts sur le volume, la structure et la localisation de l’emploi » ; le deuxième sur « L’impact sur les compétences ».
Ces travaux ont été au cœur de la table ronde de Futuribles International, « L’impact du numérique sur l’emploi, les métiers et les compétences », introduite par Marie-Claire Carrère-Gée, présidente du COE le 4 décembre 2017.

Comment la technologie peut-elle façonner l'avenir du travail de manière positive ?

Nous avons discuté avec 16 personnes de tous les horizons de leurs espoirs et de leurs préoccupations pour le monde du travail et de l’impact des changements technologiques.
x

L'impact des nouvelles technologies sur manière de communiquer

Quelles sont les conséquences des nouvelles technologies sur le cerveau?

Quelle est l'influence des nouvelles technologies sur notre cerveau❓ Les écrans sont-ils un avantage ou un inconvénient ❓
Retrouvez des pistes de réponse dans cette vidéo❗

???? Formation GRATUITE juste en dessous ⬇⬇⬇

➡ Participe aux prochaines formation pour apprendre à mieux mémoriser, clique ici ➡️

???? POUR ME SUIVRE DANS MES DÉLIRES sur les réseaux sociaux :
► Abonne-toi à ma chaîne YouTube :
► Instagram :
► Facebook :
► Twitter :
► Linkedin :


????

 Qui suis-je ? Mohamed Koussa محمد كوسة
Fondateur de MK Academy et champion du monde de lecture rapide en 2017.
Professeur de lettres-histoire, je suis l'actuel champion du monde de lecture rapide! Issu d'un milieu modeste, je suis passionné de nouvelles techniques pédagogiques, je suis devenu formateur... La suite ????

Comment la technologie influence le marché de l'emploi ? Discussion avec Alain Roumilhac

La transformation digitale va t-elle favoriser l'apparition de nouveaux métiers ?
Alain Roumilhac, Président de ManpowerGroup France, nous éclaire sur le monde du travail de demain.

Nouvelles technologies : Quels enjeux pour le monde de l'entreprise et les métiers ?

Quel impact de l'intelligence artificielle, de la robotisation et de la réalité augmentée sur les métiers ? Quels enjeux pour les entreprises afin d'anticiper les avancées technologiques ? La réponse avec Houssine Saf, président de la Commission relations avec le monde académique et les médias de l'APEBI, invité de L'Info en Face, en marge de la 5e édition du Symposium de la Fibre optique et des Bâtiments connectés.

L'impact des nouvelles technologies sur la gestion technique du bâtiment

Une vidéo montrant les fondations d'un nouvel air technologique.

Menu