This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn more

Le coronavirus sort-il d’un laboratoire ? Ép. 1 : la thèse du virus artificiel

x

Le coronavirus sort-il d’un laboratoire ? Ép. 1 : la thèse du virus artificiel

Et si le nouveau coronavirus avait été fabriqué en laboratoire ? Il ne s'agit pas d'une simple théorie du complot mais d'une question sur laquelle des chercheurs se sont penchés très sérieusement. De son côté, la Chine nie en bloc, Donald Trump affirme au contraire « avoir des éléments », et un ancien prix Nobel de médecine, Luc Montagnier, parle d’« un travail de professionnel ».

À Wuhan, point de départ de l’épidémie en Chine, plusieurs laboratoires étudiaient spécifiquement les coronavirus que portent les chauves-souris. Des virus proches du SARS-Cov-2, celui qui est à l’origine de la pandémie.

Mais peut-on s’arrêter là ? Sûrement pas. Plonger dans la structure du SARS-Cov-2 et le comparer avec d’autres virus, qu’ils soient créés ou non en laboratoire, permet de comprendre à quel point la thèse du virus artificiel est fragile.

Explication, en vidéo.

Sources :

– arbre phylogénétique des bêtacoronavirus : ;

– arbre phylogénétique des coronavirus liés au syndrome respiratoire aigu sévère : ;

– sur le RaTG13 : ;

– sur le domaine de liaison du récepteur (la clé) du SARS-Cov-2 : ;

– sur le domaine de liaison du récepteur « optimal » : ;

– travaux sur les coronavirus de chauves-souris en Chine : ; ;

Relecture scientifique :
- Étienne Decroly :
- Bastien Boussau :

_______

Pour suivre et comprendre l'actualité, abonnez-vous à la chaîne YouTube du Monde dès maintenant :

x

Le coronavirus est-il sorti d’un laboratoire ? Épisode 2 : la thèse de l’accident

Le coronavirus et la pandémie de Covid-19 sont-ils le résultat d’un accident de laboratoire ? Si la thèse a été rapidement relayée par des amateurs de complots, certains faits troublants obligent à la considérer sérieusement.

A Wuhan, point de départ de l’épidémie en Chine, plusieurs laboratoires, dont un laboratoire de haute sécurité (P4), manipulaient des coronavirus de chauves-souris. Pire, en 2018, des inquiétudes concernant le respect des normes de sécurité de ce laboratoire P4 avaient été émises par des diplomates américains.

Tandis que la Chine nie en bloc, Mike Pompeo, le secrétaire d’Etat américain, affirme « qu’il y a d’énormes preuves » mettant en cause le laboratoire chinois. Est-il possible d’y voir plus clair ?

Grâce à la géolocalisation des laboratoires de Wuhan, à la lecture d’études scientifiques récentes, à l’analyse de documents officiels chinois et à quelques calculs mathématiques simples, l’équipe vidéo du Monde fait le point sur les indices et la probabilité de chaque hypothèse.

Sources :

– Liste des agents biologiques et de leur niveau de dangerosité par l’agence britannique chargée de la santé :

– Le site Internet de l’Institut de virologie de Wuhan :

– Le site Internet du centre de contrôle et de prévention des maladies de Wuhan :

– L’article du Washington Post sur les inquiétudes exprimées par des diplomates américains :

– Articles académiques discutant la thèse de l’accident de laboratoire comme probable origine de l’épidémie de grippe russe en 1977 : ; ;

– Vidéo de promotion des recherches menées par des chercheurs du WCDC sur les chauves-souris par l’Association chinoise de sciences et technologie :

– L’étude sur les 41 premiers patients hospitalisés à cause du Covid-19 à Wuhan :

– Article de la presse officielle chinoise sur les prélèvements environnementaux trouvés dans le marché de Wuhan :

– L’étude sérologique qui trouve un taux de contamination de 0,6 % :

– L’étude sérologique qui trouve un taux de contamination de 3 % :

– L’étude avec le tableau récapitulant toutes les épidémies dues au virus Nipah :

– Chiffres sur les morts par overdose en France :

– Chiffres sur les morts à cause de cancers en France : ;


– Le rapport de l’Académie d’ingénierie chinoise sur le commerce d’animaux sauvages :

Relecture scientifique : Julien Cappelle (CIRAD)
_______

Pour suivre et comprendre l'actualité, abonnez-vous à la chaîne YouTube du Monde dès maintenant :

x

Coronavirus : l'épidémie est-elle vraiment partie de Wuhan ?

Comment les autorités sont-elles parvenues à déterminer que le marché de Wuhan n’est pas l’endroit où tout a commencé ? Sait-on où est apparu le virus alors ? Eléments de réponse avec Stéphane Lagarde. Jusqu’à présent, les autorités chinoises pensaient que le coronavirus était apparu dans le marché de Wuhan mais ça ne serait peut-être pas le cas.
--- Abonnez-vous pour retrouver toutes les vidéos RFI :
x

Comment le coronavirus défie la censure chinoise

Au-delà des images glorifiant l’action du gouvernement chinois contre le coronavirus, que se passe-t-il réellement en Chine ?

Fin 2019, Wuhan, ville chinoise de 11 millions d’habitants, est devenue l’épicentre de l’épidémie d’un nouveau virus : le coronavirus. En quelques semaines, selon l’OMS, le nombre de personnes contaminées a dépassé le bilan total du SRAS en 2003.

Pour faire face, la Chine a créé la zone de quarantaine la plus importante de l’histoire de l’humanité, fait sortir des hôpitaux de terre en une dizaine de jours et asperge même des villes entières de désinfectant. Pourtant, au-delà des images de communication gouvernementale, les réseaux sociaux chinois relaient de nombreuses manifestations publiques de mécontentement à l’encontre du gouvernement. Une liberté d'expression que le parti unique tente d'étouffer.

Sources :

- Rapports de situation de l’OMS :

- Weibo :

- Chen Qiushi :

- CGTN :


_______



Abonnez-vous à la chaîne YouTube du Monde dès maintenant :

x

Washington enquête sur une éventuelle origine du coronavirus dans un laboratoire

Le gouvernement américain mène une «enquête exhaustive» sur l'origine du nouveau coronavirus ayant entraîné la pandémie de Covid-19 et n'exclut pas la possibilité qu'il provienne d'un laboratoire chinois.

????Origine du coronavirus: le laboratoire de Wuhan dément les accusations

Dans une interview accordée à la chaîne de télévision chinoise CGTN, le directeur de l’Institut de virologie de Wuhan dément les accusations selon lesquelles son établissement serait à l’origine de la création artificielle du Covid-19.

SUR LE MÊME SUJET
Les mystères du laboratoire de Wuhan


Coronavirus : le laboratoire chinois pointé du doigt nie toute responsabilité


Coronavirus : le SARS-CoV-2 pourrait-il avoir été créé en laboratoire et s'en être échappé ?

Covid-19 : ce que l’on sait du laboratoire P4 de Wuhan - Reportage #cdanslair 21.04.2020

Il fait l’objet de toutes les attentions : le laboratoire P4 de Wuhan, P4 pour « pathogène de classe 4 » qui abrite les virus le plus dangereux du monde. Un lieu de recherches créé en collaboration avec la France. Les Américains ont évoqué des failles de sécurité et avancent même désormais l’hypothèse d’une fuite du virus.

Retrouvez-nous sur :
| Notre site :
| Facebook :
| Twitter : Pas un événement important qui ne soit évoqué, expliqué et analysé dans C dans l’air. Tout au long de la semaine, les deux journalistes donnent les clés pour comprendre dans sa globalité un événement ou un sujet de première importance, en permettant aux téléspectateurs d'intervenir dans le débat ou de poser des questions par SMS ou Internet. Caroline Roux est aux commandes de l'émission du lundi au jeudi et Axel de Tarlé prend le relais le vendredi et le samedi. Diffusion : tous les jours de la semaine à 17 h 45 Rediffusion : tous les jours de la

COVID-19 : le virus provient-il d’un laboratoire chinois ?

COVID-19 : le virus provient-il d’un laboratoire chinois ? - 3ème accusation : le coronavirus est sorti d'un laboratoire de #Wuhan. Le quotidien français Le Figaro a publié un article intitulé « Coronavirus : le grand mensonge chinois » accusant la Chine de n'avoir pas dit toute la vérité sur l'émergence, l'ampleur et le bilan de l'épidémie. Aujourd'hui, dans « On ne vous dit pas tout », Zheng Ruolin reçoit Ding Yifan, chercheur au Centre de recherche sur le développement du Conseil des Affaires d'État pour analyser les accusations de cet article et découvrir si le gouvernement chinois a réellement menti. #JYPenseChine #coronavirus #COVID-19

Coronavirus : «Un MOUSTIQUE ne pourrait pas entrer» se défend le directeur du laboratoire chinois

«Pas même un moustique» ne pourrait contourner la sécurité de l'Institut de virologie de Wuhan, a assuré un de ses responsables, début juillet, dans un reportage de la télévision chinoise. L'Institut de virologie de Wuhan abrite le laboratoire P4, soupçonné d'avoir pu laisser fuiter le virus à l'origine du Covid-19.

Depuis le début de la pandémie du coronavirus, 2 laboratoires de la ville de Wuhan sont régulièrement pointés du doigt, soupçonnés d'avoir laissé échapper le virus : le laboratoire P4 de haute sécurité de l'institut de virologie de Wuhan et le Centre de prévention et du contrôle des maladies de Wuhan situé à moins de 300 mètres du marché aux animaux, premier cluster supposé du covid-19.

Abonnez-vous pour plus d'informations

VOIR AUSSI
Comment le laboratoire P4 de Wuhan, exporté par la France, a échappé à tout contrôle


Les mystères du laboratoire de Wuhan


«Pas même un moustique»: le labo de Wuhan se défend d'avoir lâché le coronavirus


Coronavirus : le laboratoire chinois pointé du doigt nie toute responsabilité

Le coronavirus échappé d'un laboratoire?

Le coronavirus échappé d'un laboratoire ? Karine Lacombe, infectiologue, donne son point de vue sur RMC Il y a eu des fautes humaines
x

COVID-19 : un aperçu du laboratoire de virologie haute-sécurité à Wuhan

L’Institut de virologie de Wuhan a été au centre de l'attention à travers le monde. Certaines théories de complot affirment que le coronavirus provient de son laboratoire et que ses chercheurs ont vendu des animaux expérimentés sur le marché alimentaire local. CGTN s’est rendue dans le laboratoire le plus sécurisé de l’Institut et s’est entretenu avec un haut responsable. #COVID19

Sélection des meilleurs reportages de la rédaction du Journal de CGTN Français.

Abonnez-vous sur YouTube :

Abonnez-vous sur :
Facebook :
Twitter :
Instagram :

Le Covid-19 a-t-il été fabriqué en laboratoire ?

Tous les jours dans #LeCheckInfo, Marion Lagardère traque une info qui circule sur les réseaux à propos de la pandémie de #coronavirus.
--
Journaliste : Marion Lagardère
Montage : Jihad Dantier
--
Abonne-toi ▶
Toutes les fréquences de Mouv' ▶
Télécharge l'appli ▶
Web ▶
Facebook ▶
Twitter ▶
Instagram ▶
Snapchat ▶ mouvradio

Coronavirus: un labo chinois pense pouvoir l'éradiquer sans vaccin | AFP

Une centaine de laboratoires mondiaux rivalisent pour produire un vaccin contre le nouveau coronavirus, mais en Chine des chercheurs affirment avoir déjà mis au point un traitement à même d'arrêter l'épidémie. Un médicament en phase de test à la prestigieuse Université de Pékin (Beida) permettrait non seulement d'accélérer la guérison des malades, mais aussi d'immuniser temporairement contre le Covid-19.

Abonnez-vous à la chaîne de l'AFP, et pensez à activer les notifications ????

Le coronavirus a-t-il été créé en laboratoire ?

Selon certaines rumeurs, le coronavirus aurait été créé en laboratoire pharmaceutique, ou serait un complot des milliardaires. Mais est-ce bien sérieux ? Nous avons posé la question au Directeur scientifique de l'institut Pasteur, Olivier Schwartz.

Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos :

Et retrouvez-nous sur...
Facebook :
Twitter :
Instagram :

Une erreur de manipulation à l'origine du Covid-19 ? Une hypothèse pas si folle que ça

Une erreur de manipulation à l'origine du Covid-19 ? Une hypothèse pas si folle que ça

ABONNEZ-VOUS pour plus de vidéos :
LE DIRECT :

Retrouvez-nous sur :
| Notre site :
| Facebook :
| Twitter :
| Pinterest :
x

Coronavirus : ce que disent les dernières études scientifiques sur son origine

Une dernière étude scientifique parue le 28 mars est pourtant formelle : le coronavirus n'a pas été créé en laboratoire. Que sait-on à ce stade de l'origine du virus ? Pourquoi suscite-t-elle autant de théories complotistes ? Euronews fait le point.…
LIRE L’ARTICLE :

Aujourd'hui dans l'actualité : les titres en vidéo

euronews : la chaîne d'information la plus regardée en Europe.
Abonnez-vous !

euronews est disponible en 13 langues:

En français :
Site internet :
Facebook :
Twitter :
Google+ : #-

Coronavirus : «Il faut nous préparer à une pandémie plus grave» prévient un expert de l'OMS

L'Organisation mondiale de la santé a prévenu, lundi 28 décembre, que malgré la sévérité de la pandémie de Covid-19, qui a tué plus de 1,7 million de personnes et en a infecté des dizaines de millions d'autres en un an, il était urgent de se préparer « à pire ».

« C'est une sonnette d'alarme », a prévenu Michael Ryan, le responsable de l'OMS en charge des situations d'urgence lors de la dernière conférence de presse de l'année de l'organisation. « Cette pandémie a été très sévère. Elle s'est répandue à travers le monde très rapidement et elle a touché chaque recoin de la planète, mais ce n'est pas nécessairement la pire », a mis en garde le médecin.

Tout en reconnaissant que le virus « se transmet très facilement et tue des gens […] sont taux de mortalité est relativement bas par rapport à d'autres maladies émergentes », il nous faut « nous préparer à l'avenir à quelque chose qui sera peut-être encore pire », a martelé le docteur Ryan.

« Nous sommes dans la deuxième et troisième vague »

Des propos appuyés par Bruce Aylward, conseiller auprès de l'OMS, qui a estimé que malgré les exploits scientifiques réalisés dans la lutte contre le Covid-19, y compris la création de vaccins efficaces en un temps record, le monde était loin d'être préparé à combattre des futures pandémies. « Nous sommes dans la deuxième et troisième vague de ce virus et nous ne sommes toujours pas prêts et capables de les gérer », a-t-il lancé lors de la conférence de presse.

Origine du Covid : les nouveaux mensonges de la Chine

Un an après le début de la pandémie, l'origine du virus est toujours une énigme. Bombardé d'informations contradictoires, le grand public pourrait même considérer que le mystère s'est épaissi au fil des mois. Les autorités locales de Wuhan avaient d'abord accusé un marché vendant des animaux sauvages. Des scientifiques ont dès lors impliqué le pangolin, mais d'autres l'ont par la suite disculpé. Tout en récusant que le virus puisse venir d'un de leurs laboratoires, des officiels chinois ont accusé, sans aucune preuve, les États-Unis de l'avoir créé et diffusé.

Le nouveau coronavirus est-il lié à un laboratoire ?

Le secrétaire d'État américain #MikePompeo a déclaré une fois que le nouveau #coronavirus s'était échappé de l'Institut de virologie de Wuhan, avant de changer son discours après avoir été interrogé par de nombreuses parties. En fait, ce sont les #ÉtatsUnis qui ont le plus grand nombre d’installations BSL-4 au monde. C’est à Fort Detrick, dans le Maryland, que l’on a basé la majorité des éléments du programme de défense biologique des États-Unis et qui a même provoqué l'incident de l'anthrax. De plus, les États-Unis ont créé plus de 200 laboratoires biologiques dans au moins 25 pays à travers le monde. Bloquant le redémarrage de la Convention sur l'interdiction des armes biologiques et refusant d'accepter une supervision internationale, qu'est-ce qui se cache dans les laboratoires biologiques américain ? #COVID19

Décrypteurs : Le coronavirus n’a pas été créé à partir du VIH

Une étude fait état d’une séquence génétique similaire entre le virus qui cause la COVID-19 et certaines souches du VIH. Les chercheurs qualifient cette ressemblance « d’étrange », bien que plusieurs experts soulèvent que d’autres virus possèdent cette même séquence génétique.

Le controversé chercheur français Luc Montagnier a brandi cette étude préliminaire comme preuve que le coronavirus aurait été créé en laboratoire. Cette interprétation n’a toutefois jamais été mise de l’avant par les auteurs de l’étude.

Shares

x

Check Also

x

Menu